Santé des personnes âgées: les bonnes pratiques pour certains cas

Santé des personnes âgées: les bonnes pratiques pour prévenir les escarres

Les seniors sont nombreux à souffrir d’une nette réduction de la mobilité. Cette situation a pour effet d’occasionner des problèmes de santé. L’escarre fait partie de ces troubles fréquents qui touchent la majorité des personnes âgées. Il s’agit de ces ampoules ou lésions inflammatoires de la peau provoquées par un défaut d’irrigation sanguine suite à une forte compression. Cette maladie, mieux connue sous le nom de plaies de décubitus, concerne surtout les personnes alitées. Et si la pression due à une position inchangée est le facteur principal, la dénutrition est aussi une cause déterminante. La prévention est jusqu’à présent la meilleure solution si on veut éviter les escarres. Tour d’horizon sur les pratiques les plus préconisées.

Santé des personnes âgées: les bonnes pratiques pour certains cas

Opter pour des équipements anti-escarres efficaces

Puisque le problème de mobilité est la principale cause de la maladie, la première bonne pratique consiste à utiliser des équipements et matériels adéquats. Actuellement, des matelas anti-escarres modernes sont disponibles pour le confort et le bien-être des seniors. Ces types de couchettes sont conçus de manière à s’adapter aux profils des utilisateurs.

Les critères de choix tels que le poids et la morphologie de l’individu, les dimensions du lit, la durée d’aliter et l’état de la santé de la personne sont utiles afin de trouver le modèle idéal. Par ailleurs, le risque d’escarre est aussi une information importante. Ainsi, les matelas statiques demeurent les plus prisés. Leur structure facilite la répartition de la pression et convient à tous les profils seniors. En revanche, si le risque d’escarre est assez grand, les matelas mousses (classiques ou viscoélastiques) sont fortement recommandés.

Ces types d’équipement s’adaptent à l’état et aux mouvements de l’utilisateur. En plus du côté ergonomique, les effets de macération sont largement réduits à chaque changement de position sur ces couchettes modernes. Enfin, si le problème risque d’être assez préoccupant, les spécialistes préconisent l’utilisation des matelas médicaux spéciaux, notamment ceux à air dynamique. Ces modèles sont équipés d’un compresseur destiné et d’une vanne. Leur fonctionnement (alternatif ou statique) peut être réglé selon les besoins de la personne.

La nutrition, un point important

La dénutrition favorise la formation des escarres et rend la cicatrisation plus difficile pour ceux qui sont déjà atteints par cette maladie. En effet, les personnes âgées qui présentent un état nutritionnel défaillant ont une peau très sensible, sans compter la vulnérabilité de leur masse musculaire. Bien sûr, il est souvent difficile de diagnostiquer le problème à première vue. Cependant, une rapide estimation de l’IMC (Indice de Masse Corporelle) peut permettre d’avoir un avis précis. La perte de poids étant importante chez l’individu, ce chiffre est assez révélateur.

Pour que l’équilibre nutritionnel soit atteint, la personne devra tout d’abord bénéficier de la prise d’un spécialiste. Le professionnel suggérera alors les solutions les plus adaptées. La malnutrition et le manque de certains nutriments essentiels peuvent avoir de sérieux impacts sur la santé des personnes âgées. Des conseils diététiques seront également proposés. Il faut savoir que le traitement d’un syndrome d’hypermétabolisme nécessite souvent l’adoption d’un régime alimentaire hypercalorique et hyperprotidique.